Mix énergie renouvelable et système électrique pour une production énergétique maîtrisée

Rédigé par h-50 - -
Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), il est possible de réaliser une production énergétique maîtrisée à partir d’un mix énergie renouvelable et système électrique. Cette idée est venue du fait que même si les avantages des énergies renouvelables ne sont plus à démontrer, la France est face à un déploiement à grande échelle de celles-ci au point où le pays se trouve en situation de surcapacité. Pourtant, la crise a engendré une baisse de la demande d’électricité et cela a abouti à un gel des investissements. Le bon compromis est donc de trouver une solution pour combiner les énergies existantes aux productions renouvelables.

Des moyens de production plus flexibles à développer

Ce mix ne peut connaître un succès si des moyens de production plus flexibles ne sont développés. C’est le cas entre autres du gaz et des centrales hydroélectriques qui supportent des variations de production et connaissent parfois des arrêts. Aussi, il est nécessaire de réduire sérieusement le nombre des centrales nucléaires ou à charbon mis en place à l’origine pour fonctionner de façon permanente. L’AIE pense que la France devrait y arriver naturellement surtout que le pays envisage de mettre à l’arrêt d’ici 2016 des centrales inflexibles au charbon, du fait d’une non-conformité réglementaire. Mais l’agence souhaite que les décideurs pensent à accompagner la fermeture de ces centrales par une bonne programmation dans le temps, et ce afin de limiter les coûts et encourager l’ouverture de centrales d’appoint qui seront plus flexibles.

Reconsidération de l’exploitation des énergies renouvelables

Du côté des énergies renouvelables, des efforts doivent être faits afin de les rendre plus flexibles. L’AIE pense que leur développement doit s’étendre sur le long terme en prenant en compte les infrastructures et la demande. Comme idée, l’agence a relevé le fait qu’il parait plus judicieux de mettre en place des panneaux photovoltaïques sur les toitures que d’installer une grande centrale photovoltaïque éloignée des lieux de consommation. Concernant particulièrement l’éolien, l’AIE estime que l’implantation des parcs doit se faire plus en considération de la demande que de se focaliser seulement sur la force du vent.

Une politique pour un mix intelligent et équilibré

Au final, l’AIE souhaite qu’une politique soit mise en avant pour l’obtention d’un mix intelligent et équilibré entre les énergies renouvelables et le nucléaire. Il faudrait donc, pour l’agence, que les interconnexions et le stockage soient exploités à fond. Cette vision est partagée par EDF qui compte s’impliquer dans la conduite de cette politique. Aussi, l’AIE veut que le marché de l’énergie s’adapte aux nouveaux moyens de production. C’est pourquoi l’agence espère que les opérations à réaliser dans ce domaine mettront en correspondance l’offre et la demande et que celles-ci seront plus près du temps réel.
Classé dans : Ecologie - Mots clés : aucun

La connaissance scientifique actuelle atteste de dommages irreversibles de la planete affectant l'humanite toute entiere dans moins de 50 ans.

Rédigé par h-50 - -

Cette phrase peut-elle être l'expression de la réalité ? Pour H-50, l’appel des scientifiques est sans équivoque et ce constat s’impose. Un des obstacles à la prise de conscience de la gravité de notre situation est la difficulté de se figurer l’ampleur des dommages futurs. Pourtant la réalité du compte à rebours qui nous sépare de ces désastres planétaires ne peut plus être valablement contestée. Le principal objectif de H-50 est donc la transmission de cette information aujourd’hui primordiale. Si nous ne changeons pas immédiatement, individuellement et collectivement notre mode de vie, nous hypothéquons notre avenir. Chaque individu doit connaître et pouvoir ainsi déterminer son mode de vie, en toute connaissance de causes - et d'effets.

Classé dans : Ecologie - Mots clés : aucun
Fil Rss des articles